Back to top

Retail et marketing olfactif : les chiffres qui sentent bon la réussite.

Composante à part entière du marketing sensoriel, lui-même appartenant au marketing expérientiel visant à augmenter l’expérience client au cœur des points de vente, le marketing olfactif est aujourd’hui une approche largement éprouvée par les professionnels du retail pour attirer, mettre en confiance, convaincre et vendre d’avantage.

D’après le Journal of Marketing, des expériences menées en grande surface ont démontré que grâce à un parfum d’ambiance agréable diffusé dans l’air «le design de celle-ci peut être jugée 21% plus attrayante que s’il n’était pas présent, 30% plus colorée qu’en l’absence de senteur. De même, un produit présenté dans de telles conditions apparaîtra 22% plus adéquat, 14% de meilleure qualité, et de prix moins élevé (5%). »
Toujours selon la même étude, les magasins ayant recours au marketing olfactif voient leur fréquentation moyenne augmenter de 20% par rapport à la période où ils ne diffusaient aucune ambiance parfumée. La proportion de clients ressentant un sentiment de bien-être, lui, passe à 40% en présence d’une odeur agréable.
De plus, si les messages promotionnels audio et vidéo participent activement à l’animation des points de vente et stimulent l’acte d’achat, leur impacte face aux odeurs qui flottent dans l’air est négligeable. Un message sonore n’est retenu que part 5% de la clientèle qui l’entend. Un message vidéo par 15% d’entre elle. Un parfum, un arôme, une odeur particulière lorsqu’elle est agréable retient l’attention de 30% des clients qui la sentent. En comparaison, nous nous rappelons de ce que nous avons vu 1 mois après, avec une précision de 40%. Nous nous rappelons de ce que nous avons senti 1 an après, avec un taux de précision de 60%.